bulle
Etalement urbain, Territoires en mutation
Retour sur le site de la FNCAUE Les restitutions web des 4 sessions sont en ligne. Des zones de commentaires et de réaction sont prévues : n’hésitez-pas à vous en emparer.    

Expériences

Thème 1 : Planification communale et intercommunale >Toutes les interventions

"Planifier, programmer, c’est un processus continuel."

"Les gens ont l’impression qu’avec le pavillon Pavillon G414A/Pavillon de l’école de Nancy - photo : Françoise Miller.,G414B/Pavillon de Mies van der Rohe réalisé pour l’exposition universelle de 1929 - Barcelone (Espagne) photo : Christine Belliard-Roman. , le géranium, la haie... ils retrouvent l’esprit du village, alors que l’esprit du village c’est un rapport de densité de 1 à 10 par rapport à la zone pavillonnaire."

"Quand on est dans le "pour voir", on a une mission de représentation Représentation G521A/Représentation cavalière de la ville de Nîmes au XVIe siècle - 1560 - extraite de la collection des plans anciens de Nîmes (1560-1884) du Musée des Arts et d’Histoire de Nîmes (30).,G521B/Représentation en plan de la ville de Nîmes au XVIIIe siècle - 1775 - extraite de la collection des plans anciens de Nîmes (1560-1884) du Musée des Arts et d’Histoire de Nîmes (30).,G167A/Représentation en croquis de la salle polyvalente de Beure (25) (Quirot-Vichard - architectes - 2005).,G343B/Représentation en croquis du collège Lumière de Besançon (25) (Quirot-Vichard - architectes - 2007).,G445C/Représentation en plan (en 2 dimensions) de la maison de Grachaux (70) (Quirot-Vichard - architectes - 2000). avec de nombreux outils disponibles ; quand il s’agit du "pour faire", le travail du CAUE c’est surtout d’accompagner l’écriture du programme Programme (n.m.) 5A, 5B, 5C, 6A, 6B, 7C : document écrit, clair et précis, dans lequel le maître d’ouvrage* définit l’ensemble des objectifs d’une opération. Le contenu du programme présente les idées directrices de l’opération, clarifie les enjeux sociaux, culturels, économiques, établit une hiérarchie des objectifs, donne une définition des performances à atteindre. Il indique les principes de fonctionnement, l’affectation des espaces, les objectifs qualitatifs, les contraintes de délais et de coûts. cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, esquisse*, maître d’œuvre*, maîtrise d’usage*, programmiste*, projet architectural*. et ensuite les professionnels prennent le relais."

Thème 2 : Du projet territorial au projet d’aménagement >Toutes les interventions

"Le CAUE a une démarche durable de développement du territoire Territoire (n.m.) 5C, 6A, 7A, 7C, 8 : le territoire désigne un espace géographique donné, clairement délimité, sur lequel s’exerce l’autorité, la juridiction d’un État ou d’une collectivité. En France, le territoire national est l’objet des politiques d’aménagement du territoire*. Les régions, les départements et les communes ou intercommunalités* sont les trois niveaux de collectivités territoriales. Le pays (lois de 1995, 1999, 2003), espace de fédération d’acteurs publics et privés, définit un territoire engagé dans un projet commun. Enfin, on parle de territoire urbain ou rural sans limites administratives et le territoire est aussi l’étendue d’un espace approprié par un individu ou une communauté. cf. mitage*, parcellaire*, parcelle*, site*. , à travers ses prérogatives architecture Architecture G047A/Architecture Art Déco - Rue Mallet-Stevens - Auteuil (75), Mallet Stevens (1926-27) photo : Françoise Miller.,G047B/Architecture Art Déco - Rue Mallet-Stevens - Auteuil (75), Mallet Stevens (1926-27) photo : Françoise Miller.,G048A/Architecture Art Nouveau - Casa Batllo - Barcelone (Esp.) Antoni Gaudi (1904-06) photo : Christine Belliard-Roman.,G076C/Architecture contemporaine, salle polyvalente de Beure (25), agence Quirot-Vichard, 2004, photo. Karine Terral.,G108A/Architecture du Temple d’Auguste et Livie (Vienne) photo : Odile Besème.,G603A/Architecture romane - église romane (34) photo : Odile Besème.,G034A/Architecture gothique - cathédrale de Reims. Photo : CAUE du Doubs. , urbanisme Urbanisme

(n.m.) 5A, 5C, 6A, 6B, 6C, 7A, 7C, 8 : art, technique, science humaine du développement et de l’aménagement des villes*. Champ pluridisciplinaire instable, ses définitions varient mais l’ambition reste celle de traiter, à partir d’un potentiel géographique, l’organisation de l’espace de la ville pour l’efficacité de ses fonctions et le bien-être de ses usagers. Deux approches se côtoient : un urbanisme réglementaire consistant à créer les documents définissant des règles d’occupation du sol, d’aménagement et de construction* ; un urbanisme opérationnel qui aménage les espaces urbains. Elles s’inscrivent, en amont, dans une réflexion globale sur le fonctionnement et l’avenir du quartier*, de la ville ou de l’agglomération*. cf. aménagement urbain*, projet d’urbanisme*, urbaniste*, tissu urbain*.

Voir et écouter les débats autour du Grand Prix de l’urbanisme 2010

http://www.developpement-durable.go...

et paysage Paysage 750A/Extrait de : Le paysage : qu’est-ce que c’est ? - CAUE du Gard 2010. qui lui donnent la capacité de prendre plus de recul, et non pas par une approche environnementale parfois artificielle."

"Donner un argumentaire paysager et urbains aux élus pour qu’ils fassent leurs projets."

"En revenant à l’échelle locale, on peut retrouver des opportunités de projets qu’on n’a pas en utilisant des outils de planification Planification (n.f.) 2, 5A, 5C, 7C, 8 : mode de gestion des politiques publiques et des grands dossiers de l’État généralisé après la Seconde Guerre mondiale pour la reconstruction (le commissariat au Plan est créé en 1946 en France, le Plan Marshall date de 1947). En urbanisme*, les principes de La charte d’Athènes* et les procédés de construction du Mouvement moderne* (fonctionnalisme, ligne droite, préfabrication et standardisation) prévalent. La principale technique consistait à déterminer des zones différenciées en fonction de l’usage et des activités autorisés. Des zones d’activités industrielles ou tertiaires et de bureaux, des campus universitaires, des lotissements* sont implantés aux endroits planifiés. Dès 1965, par exemple, le schéma directeur* de l’aménagement de la région parisienne prévoit la régulation planifiée de l’expansion urbaine. Des villes nouvelles* sont créées. Le Plan d’urbanisme a été l’élément clé des procédures de planification urbaine de la seconde moitié du XXe siècle. cf. développement durable*, renouvellement urbain*, zonage*. du haut vers le bas."

Thème 3 : Concertation et participation habitante >Toutes les interventions
Vous souhaitez nous faire part d’une contribution

> Poster une contribution

Comment accompagner les collectivités dans les projets pour habiter durablement les territoires en mutations ?

Objectifs et enjeux

Du questionnement sur l’étalement urbain au questionnement sur le projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. Après avoir pris la mesure de la complexité de l’étalement urbain (lors du cycle de formation "Comment questionner l’étalement urbain ? " en 2008/09), autour de la compréhension des mécanismes de production et des difficultés à prendre en compte les demandes et les évolutions sociétales, le second cycle de formation s’intéresse au projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. , à sa fabrication dans la complexité des approches, dans l’articulation des échelles, dans son opérationnalité, dans l’accompagnement des élus et donneurs d’ordre Ordre G108A/Ordre du Temple d’Auguste et Livie à Vienne - photo : Odile Besème.,G140C/Ordre de l’hôtel Saint Côme - 1756 - Montpellier (34) photo : Odile Besème.,G476A/Ordre du porche d’entrée de la Saline Royale d’Arc-et-Senans - 1775-79 (C.N. Ledoux) photo : Karine Terral.,G214A/Ordre du Palais de Justice de Montpellier (34) photo : Odile Besème. .
Sa perspective Perspective G428A/Perspective assistée par ordinateur pour le collège Lumière - Besançon (25) (Quirot-Vichard - architectes - 2007).,G428C/Perspective centrale du Parc du Château de Beaumesnil (27). Source ,G428B/Perspective assistée par ordinateur de la Maison Intercommunale de l’Enfance et des Loisirs - Offemont (90) (Philippe Jean - architecte - 2004).,G428D/Deux perspectives architecturales centrales du XVe. finale est de construire des démarches et postures pertinentes pour définir l’avenir "urbain" de cette ville Ville G619A/Le quartier conçu par Cerdà de la ville de Barcelone - avec vue sur la Sagrada Familia (1882-2026) de Gaudi et la Tour Agbar de Nouvel (2005) photo : Christine Belliard-Roman.,G619B/Le quartier du Bronx de la ville de New-York - photo : Myriam Bouhaddane-Raynaud. diffuse, d’où le titre générique de ce cycle de formation : "Comment accompagner [ les collectivités ] dans les projets pour habiter durablement les territoires en mutations".

La session à Valence ("comment accompagner les collectivités dans les projets pour habiter durablement les territoires en mutation") a vocation de se confronter aux réalités prégnantes des collectivités territoriales, notamment dans la planification Planification (n.f.) 2, 5A, 5C, 7C, 8 : mode de gestion des politiques publiques et des grands dossiers de l’État généralisé après la Seconde Guerre mondiale pour la reconstruction (le commissariat au Plan est créé en 1946 en France, le Plan Marshall date de 1947). En urbanisme*, les principes de La charte d’Athènes* et les procédés de construction du Mouvement moderne* (fonctionnalisme, ligne droite, préfabrication et standardisation) prévalent. La principale technique consistait à déterminer des zones différenciées en fonction de l’usage et des activités autorisés. Des zones d’activités industrielles ou tertiaires et de bureaux, des campus universitaires, des lotissements* sont implantés aux endroits planifiés. Dès 1965, par exemple, le schéma directeur* de l’aménagement de la région parisienne prévoit la régulation planifiée de l’expansion urbaine. Des villes nouvelles* sont créées. Le Plan d’urbanisme a été l’élément clé des procédures de planification urbaine de la seconde moitié du XXe siècle. cf. développement durable*, renouvellement urbain*, zonage*. stratégique.
Les collectivités communales et intercommunales, pour pouvoir inscrire leur projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. politique dans l’aménagement de leur territoire Territoire (n.m.) 5C, 6A, 7A, 7C, 8 : le territoire désigne un espace géographique donné, clairement délimité, sur lequel s’exerce l’autorité, la juridiction d’un État ou d’une collectivité. En France, le territoire national est l’objet des politiques d’aménagement du territoire*. Les régions, les départements et les communes ou intercommunalités* sont les trois niveaux de collectivités territoriales. Le pays (lois de 1995, 1999, 2003), espace de fédération d’acteurs publics et privés, définit un territoire engagé dans un projet commun. Enfin, on parle de territoire urbain ou rural sans limites administratives et le territoire est aussi l’étendue d’un espace approprié par un individu ou une communauté. cf. mitage*, parcellaire*, parcelle*, site*. , disposent d’outils réglementaires, fonciers et financiers.
Elles peuvent également s’associer (intercommunalités) pour mieux mettre en cohérence les périmètres institutionnels et les besoins d’évolution des territoires habités dont elles ont la responsabilité.
La session de Valence ouvre sur la question : Comment "fabriquer du projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. " aux échelles appropriées ?

Présentation en vidéo

visionner la vidéo sur youtube

Regards croisés

Gilles Novarina, directeur de l’Institut d’urbanisme de Grenoble / IUG
et les rapporteurs des ateliers

En introduction de la journée, Gilles Novarina pointe les profonds changements de posture des urbanistes en 30 ans, passant de producteurs du changement urbain au rôle de médiateurs entre acteurs du projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. urbain.
A l’issue des ateliers, les rapporteurs résument les invariants qu’ils ont repérés au cours Cours G161A de la journée : les carences repérés dans le projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. , le portage politique ou les compétences à mobiliser ; la démarche partenariale imposée ; la capacité d’adaptation du réseau Réseau G522A/Pose du réseau de chauffage par le sol au collège Lumière de Besançon (25) (Quirot-Vichard - architectes - 2007). Caue et son obligation de vertu…

Novarina

Télécharger le support d’intervention de Gilles Novarina
Voir la vidéo sur youtube

Jérôme Dubois, politiste, Institut d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence / IAR

Avec sa double casquette de politiste et d’élu, Jérôme Dubois expose les jeux d’acteurs et de gouvernance dans le cadre de territoires complexes et de réforme territoriale initiée par l’État. Comment articuler les actions, optimiser les financements et disposer d’espaces de débats dans cette superposition de responsabilités et de contrats entre la commune, l’Europe, l’État, ou la Région ? Il observe une forme de dépolitisation des arbitrages et une multiplication d’arènes publiques, qui ont pour conséquence une dilution du conflit et du débat démocratique.

Dubois

Voir la vidéo sur youtube

Fouzi Benkhelifa, expert en énergie et environnement, cabinet Explicit

Fouzi Benkhelifa détaille les axes d’approche qu’il utilise pour accompagner les acteurs territoriaux dans la définition et la mise en œuvre de politiques et de programmes d’efficacité énergétique, de lutte et d’adaptation des territoires au changement climatique.
Il démontre que la sobriété énergétique constitue un projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. de qualité de vie pour les territoires si l’on souhaite répondre à l’effort qui est nécessaire. Il fournit des ordres de grandeur qui éclairent bien les économies en jeu dans la mise en place Place G440A/Place des Terreaux - Lyon (69) (Daniel Buren) photo : CAUE du Doubs.,G440B/Place devant la Cigalère à Sérignan - aménagement de Daniel Buren - photo : Odile Besème.,G440C/Place de la Rivière-Drugeon (25) (Territoire paysagiste - 1998) photographe : Nicolas Waltefaugle.,G440D/Place à Vérone (Italie) photo : Karine Terral.,G440E/Place du musée à Bellinzona (Italie) photo : Karine Terral. d’une gouvernance énergétique locale.

Benkhelifa

En savoir plus sur le cabinet Explicit
Voir la vidéo sur youtube

Claire Schorter, architecte-urbaniste, Reichen et Robert & associés

A travers 4 exemples longuement détaillés et illustrés (Nanterre, Roubaix, Strasbourg et Montpellier), Claire Schorter raconte comment une agence d’urbanisme Urbanisme

(n.m.) 5A, 5C, 6A, 6B, 6C, 7A, 7C, 8 : art, technique, science humaine du développement et de l’aménagement des villes*. Champ pluridisciplinaire instable, ses définitions varient mais l’ambition reste celle de traiter, à partir d’un potentiel géographique, l’organisation de l’espace de la ville pour l’efficacité de ses fonctions et le bien-être de ses usagers. Deux approches se côtoient : un urbanisme réglementaire consistant à créer les documents définissant des règles d’occupation du sol, d’aménagement et de construction* ; un urbanisme opérationnel qui aménage les espaces urbains. Elles s’inscrivent, en amont, dans une réflexion globale sur le fonctionnement et l’avenir du quartier*, de la ville ou de l’agglomération*. cf. aménagement urbain*, projet d’urbanisme*, urbaniste*, tissu urbain*.

Voir et écouter les débats autour du Grand Prix de l’urbanisme 2010

http://www.developpement-durable.go...

aborde la démarche de projet Projet (n.m.) 1B, 5A 5B, 6A, 6B, 7A, 7C, 8 : ensemble des données concourant à une définition suffisante de l’ouvrage pour consulter les entreprises* (les matériaux* et les matériels sont décrits, les plans* sont dessinés à l’échelle* du 1/50e). cf. architecte*, architecture*, concours d’architecture*, croquis*, dessin*, esquisse*, maître d’œuvre*, programme*. à des échelles territoriales différentes avec le souci permanent de créer une ville Ville G619A/Le quartier conçu par Cerdà de la ville de Barcelone - avec vue sur la Sagrada Familia (1882-2026) de Gaudi et la Tour Agbar de Nouvel (2005) photo : Christine Belliard-Roman.,G619B/Le quartier du Bronx de la ville de New-York - photo : Myriam Bouhaddane-Raynaud. solidaire, de la continuité territoriale par la concertation Concertation G144A/Etape de concertation du CAUE de la Réunion auprès des habitants d’un quartier autour de la maquette du futur projet d’aménagement - photo : CAUE de la Réunion.,G144B/Séance de concertation avec les habitants - le groupe Focus et le CAUE du Nord - photo : CAUE du Nord.,G144C/Etape de concertation avec les habitants - le groupe Focus et le CAUE du Nord - photo : CAUE du Nord.,G144D/Séance de concertation avec les habitants - Nîmes (30) photo : CAUE du Gard.,G144E/Etape de concertation entre les élèves - les élus de la commune et le personnel de l’équipement autour de l’aménagement de la cour d’école - photo : CAUE de l’Hérault. et l’appropriation des acteurs locaux.

Schorter

Télécharger le support d’intervention de Claire Schorter
En savoir plus sur l’agence Reichen et Robert & associés
Voir la vidéo sur youtube

Table-ronde animée par Martin Vanier, géographe, ACADIE,
Le SCOT ROVALTAIN Drôme-Ardèche

Au cours Cours G161A d’une table-ronde, Martin Vanier et les experts présents le matin, Jérôme Dubois, Fouzi Benkhelifa et Claire Schorter délivrent leur analyse de la constitution du SCOT SCOT 5A, 5C : cf. Schéma de Cohérence Territoriale*. ROVALTAIN Drôme-Ardèche (construit autour de Romans, Valence et Tain l’Hermitage).
Ils interrogent les élus présents et réagissent à leurs réponses.
Avec des représentants de ce SCOT SCOT 5A, 5C : cf. Schéma de Cohérence Territoriale*.  :
- Gérard Chaumontet, Vice-Président du Conseil Général de la Drôme, Président du Syndicat mixte Rovaltain
- Pierre Pierre G433A/Bâtisse en pierre de tout-venant et - sous la génoise - appareil de pierre assisé sur trois rangs - photo : Françoise Miller.,G433B/Pierre calcaire - pose en “tout-venant” - photo : Françoise Miller.,G433C/Plaques de pierres agrafées - toiture de l’hôtel d’application du lycée Condé - Besançon (25) (Quirot-Vichard - architectes - 1990-1998) photo : Karine Terral.,G433D/Plaques de pierres collées sur un mur de béton du lycée Condé - Besançon (25) (Quirot-Vichard - architectes - 1990-1998) photo : Karine Terral. -Antoine Landel, Président du Syndicat mixte du SCOT SCOT 5A, 5C : cf. Schéma de Cohérence Territoriale*. Rovaltain Drôme-Ardèche, Vice-Président de Valence Agglomération Agglomération G009A/Vue de l’agglomération de Besançon (25) - photographe Nicolas Waltefaugle.,G009B/Vue de l’agglomération de New York (EU) - photo : Christine Belliard-Roman. Sud-Rhône-Alpes
- Philippe Dresin, Président de la Communauté d’Agglomération Agglomération G009A/Vue de l’agglomération de Besançon (25) - photographe Nicolas Waltefaugle.,G009B/Vue de l’agglomération de New York (EU) - photo : Christine Belliard-Roman. du Pays Pays (n.m.) 5A, 5C, 6A, 8 : pièce maîtresse de la politique d’aménagement du territoire* des lois Pasqua (1995), Voynet (1999). La première définit le pays comme un territoire présentant une cohésion géographique, culturelle, économique et sociale. La seconde précise les modalités de constitution des pays qui peuvent être créés par les communes ou leurs groupements, en association avec le département et la région. La charte de pays exprime son projet de développement durable*, prenant en compte les dynamiques locales, déterminant une communauté d’intérêts et des solidarités réciproques entre villes et espaces ruraux. L’objectif est de concevoir des projets* communs de développement à cette échelle*. Cadre de concertation*, de projets de développement dans une cohérence géographique ou culturelle, il doit s’inscrire dans une perspective durable. de Romans
- Philippe Patouillard, Maire de Châteauneuf-sur-Isère
- Edmond Gélibert, Président de la Communauté de communes du canton de Bourg-de-Péage.

table ronde

En savoir plus sur le SCOT ROVALTAIN Drôme-Ardèche
En savoir plus sur la cooperative ACADIE
Voir la vidéo sur youtube

Les propos tenus par les intervenants et par les contributeurs n’engagent que leur auteur.

Formateurs


- Martin Vanier, Géographe, ACADIE,
- Gilles Novarina, Directeur de l’Institut d’urbanisme Urbanisme

(n.m.) 5A, 5C, 6A, 6B, 6C, 7A, 7C, 8 : art, technique, science humaine du développement et de l’aménagement des villes*. Champ pluridisciplinaire instable, ses définitions varient mais l’ambition reste celle de traiter, à partir d’un potentiel géographique, l’organisation de l’espace de la ville pour l’efficacité de ses fonctions et le bien-être de ses usagers. Deux approches se côtoient : un urbanisme réglementaire consistant à créer les documents définissant des règles d’occupation du sol, d’aménagement et de construction* ; un urbanisme opérationnel qui aménage les espaces urbains. Elles s’inscrivent, en amont, dans une réflexion globale sur le fonctionnement et l’avenir du quartier*, de la ville ou de l’agglomération*. cf. aménagement urbain*, projet d’urbanisme*, urbaniste*, tissu urbain*.

Voir et écouter les débats autour du Grand Prix de l’urbanisme 2010

http://www.developpement-durable.go...

de Grenoble / IUG,
- Jérôme Dubois, Politiste, Institut d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence / IAR,
- Fouzi Benkhelifa, Expert en énergie et environnement, cabinet Explicit,
- Claire Schorter, Architecte Architecte G030A/Renzo Piano, architecte, au travail.,G030B/Réunion de travail de l’agence d’architectes de Norman Foster à Londres.,G030C/Explication de projet par Jean-Pierre Varin (architecte) dans un baraquement de chantier.,G337A/Les métiers de la conception - Document CAUE 74. -urbaniste Urbaniste G337A/Télécharger Les métiers du projet - document du CAUE74 , Reichen et Robert & associés.

Questions en débat

Vous avez réagi à ces phrases-clés, ces “invariants” prononcés au cours Cours G161A de ces deux journées.
Prolongeons le débat : faites-nous part de vos commentaires.

“On a une action publique qui court derrière l’échelle de territoire, alors que celle-ci n’existe pas dans l’absolu.”
Sara Lubtchansky Il n'y a pas de territoire pertinent
“Il faut décloisonner pour pouvoir travailler ensemble avec des équipes pluridisciplinaires.”
Gilles Novarina “Concernant la représentation, en France, on n’a pas tranché le clivage : concevoir, c’est être artistique ou scientifique ! Il faut décloisonner : quand on a 10 dessins, on ne dit pas la même chose que quand il y en a un seul.”
“Aider les élus à se demander ce qu’ils ont d’intéressant à valoriser pour bâtir un projet qui corresponde à leur territoire, et éviter de se construire par opposition à ses voisins ou en défense contre quelque chose.”
Sara Lubtchansky Faire émerger les forces et faiblesses du territoire.
“La demande individuelle peut-elle construire un projet collectif ?”
“On est obligé de passer par l’Etat pour les financements alors que celui-ci n’est plus capable d’accompagner les projets.”
“Depuis 30 ans, les CAUE défrichent de plus en plus de sujets dont les professionnels s’emparent ensuite. C’est fatigant et stimulant : dès qu’on est rattrapé, il faut changer.”
bonini dominique fatigant...? ce n'est pas le mot que j'utiliserais pour qualifier une mission que le réseau revendique